Menu

Présidentielles : une campagne pour mener de front transitions écologique et sociale


Rédigé le Jeudi 19 Janvier 2017 à 17:53 | Lu 202 fois | 0 commentaire(s)


Syndicats et associations lancent une campagne pour conjuguer lutte contre le changement climatique et lutte contre le chômage. Un million d'emplois pourront être créés si la transition est anticipée et accompagnée.


Présidentielles : une campagne pour mener de front transitions écologique et sociale
"Il n'y a pas d'emplois sur une planète morte". Ces mots, martelés par Maxime Combes, économiste d'Attac, plantent le décor. Le mouvement altermondialiste lance, avec le Réseau action climat (RAC), les syndicats FSU, Solidaires, la Confédération paysanne, le collectif Roosevelt et la fondation politique Heinrich Böll Stitftung France, une campagne pour conjuguer lutte contre le changement climatique et contre le chômage. Selon eux, la transition écologique doit aussi être sociale. La protection du climat pourrait créer 1 million d'emplois si elle est bien organisée. Pour cela, il faut que le changement soit anticipé et accompagné. "Il est urgent que les pouvoirs publics fassent en sorte qu'il n'y ait pas de chômeurs climatiques, souligne Maxime Combes. Quand on oublie les mesures liées à la transition écologique, les résistances sont nombreuses. On le voit avec la question de la fermeture des centrales à charbon". L'opposition à la fermeture de la centrale de Fessenheim se place également sur le terrain de l'emploi et de l'activité économique sur ce bassin. C'est pourquoi des acteurs qui parfois s'opposent (syndicats et associations) ont décidés de s'allier pour défendre une transition en douceur et une lutte contre le changement climatique créatrice d'emploi.

Accompagner les salariés face au changement

Abordées lors du débat national sur l'énergie et de plusieurs conférences environnementales, les questions de l'emploi et des transitions professionnelles ont été inscrites dans la loi relative à la transition énergétique. Car si la transition énergétique est créatrice d'emplois dans les énergies renouvelables et la rénovation notamment, elle va être destructrice d'emplois dans certains secteurs, comme les raffineries, les centrales au charbon ou l'industrie manufacturière. "D'autres secteurs devront se transformer, comme le secteur automobile ou l'agriculture industrielle intensive", note le collectif. "Nous avons besoin de nous adresser aux salariés des secteurs menacés, on ne peut pas penser la transition énergétique si on les laisse de côté ", analyse Julien Rivoire, de FSU. Selon lui, "les formations existent, en nombre insuffisant, mais les infrastructures sont là. Il y a un déficit de réflexion sur la transition écologique dans l'éducation nationale. Et un angle mort : celui de la prise en charge des salariés en formation", indique Julien Rivoire.

Lire la site sur Actu Environnement 18/01/17





FRONT VERT
Bienvenue sur le site de FRONT VERT, mouvement politique français regroupant des écologistes venant de tout horizon politique et associatif.

Notre objectif : rassembler les militants éparpillés afin de porter haut et fort un projet écologiste radical à vocation majoritaire dans le débat public et lors des élections.