Menu

Le groupe écologiste à l'Assemblée disparaît


Rédigé le Jeudi 19 Mai 2016 à 19:27 | Lu 73 fois | 0 commentaire(s)



Trois députés ont décidé de quitter le groupe écologiste de l'Assemblée pour rejoindre les socialistes, provoquant sa disparition. C'est une première: un groupe politique à l'Assemblée nationale va disparaître avant la fin de la mandature, moins de quatre années après sa création. Tiraillés entre pro et anti-gouvernement, les députés écologistes n'ont pas réussi à s'entendre provoquant la destruction de leur groupe ce jeudi.
Un communiqué cosigné par Bruno Le Roux et François de Rugy a confirmé en début d'après-midi l'arrivée au groupe socialiste des six députés écologistes dits «réformistes» (François de Rugy, Véronique Massonneau, Eric alauzay, Christophe Cavard, Paul Molac et François-Michel Lambert), confirmant ainsi les informations de LCP.fr. Avec dix députés, le groupe écologiste ne peut continuer à exister, le seuil minimal étant de quinze élus pour former un groupe. Autre conséquence de ce ralliement: le groupe majoritaire change de nom, adoptant l'intitulé «socialiste, écologiste et républicain». Véronique Massonneau, députée de la Vienne, en devient vice-présidente.
Lire la suite sur Le Figaro





Dans la même rubrique :
< >

FRONT VERT
Bienvenue sur le site de FRONT VERT, mouvement politique français regroupant des écologistes venant de tout horizon politique et associatif.

Notre objectif : rassembler les militants éparpillés afin de porter haut et fort un projet écologiste radical à vocation majoritaire dans le débat public et lors des élections.