Menu

La corrida : une atrocité, pas un sport


Rédigé le Jeudi 4 Février 2021 à 10:38 | Lu 121 fois | 0 commentaire(s)



Dans une corrida typique, le taureau entrant dans l’arène est approché par des cavaliers montés sur des chevaux munis d’œillères, et qui plantent des lances dans son dos et son cou ce qui l’empêche ensuite de relever la tête.


Ensuite, d’autres hommes entrent à pied dans l’arène et s’occupent de distraire le taureau en se précipitant sur lui tout en plantant des banderilles – bâtons colorés terminés par des harpons – dans le dos. Lorsque le taureau est affaibli par ses hémorragies, enfin le matador apparaît et après avoir provoqué quelques charges désespérées de l’animal mourant, tente de le tuer avec une épée. S’il échoue et ne fait que mutiler davantage l’animal, un bourreau est alors appelé pour poignarder l’animal jusqu’à ce que mort s’en suive.

Le poignard est censé couper la colonne vertébrale de l’animal, mais même ce coup fatal cruel peut être bâclé, laissant le taureau conscient, mais paralysé, alors qu’enchaîné il est traîné par les cornes en dehors de l’arène. Si la foule se trouve satisfaite par le matador, les oreilles et la queue du taureau sont coupées et présentées comme un trophée.

Chaque année, des milliers d’animaux sont massacrés de cette manière dans les arènes espagnoles ainsi que des centaines en France, au nom d’une tradition barbare qui n’a aucune place dans le monde moderne.

Lire la suite sur https://www.petafrance.com/nos-campagnes/divertissement/la-corrida-une-atrocite-pas-un-sport/






Dans la même rubrique :
< >

Dimanche 21 Mars 2021 - 10:21 Permaculture urbaine


FRONT VERT
Bienvenue sur le site de FRONT VERT, mouvement politique français regroupant des écologistes venant de tout horizon politique et associatif.

Notre objectif : rassembler les militants éparpillés afin de porter haut et fort un projet écologiste radical à vocation majoritaire dans le débat public et lors des élections.