Menu

Faut-il donner un prix à la nature ? | Jean Gadrey, Aurore Lalucq


Rédigé le Dimanche 19 Juin 2016 à 10:40 | Lu 89 fois | 0 commentaire(s)



Le principe du « pollueur payeur » semble communément admis. Un dommage écologique, souvent à l’origine de dommages humains, aurait ainsi une traduction monétaire juste. Mais alors, comment déterminer le montant dû ? Est-ce vraiment la solution la plus efficace pour surmonter la crise écologique ? Faut-il « mettre la nature à prix » pour la préserver ? Les outils inventés par les économistes à cet effet sont-ils fiables ?
Le débat fait rage. Il est parfois très technique, rendu opaque aux citoyens. Il est pourtant essentiel que tous s’en emparent. Si la nature n’a pas de prix, la protéger a un coût – et ne pas la protéger plus encore. Dans certains cas, le recours à des outils monétaires peut faire partie des atouts de la transition.
S’appuyant sur des exemples concrets, les auteurs passent au crible les différents dispositifs. Ils détaillent les expériences positives comme les dérives du système, rendent compte des controverses au sein des milieux environnementaux et industriels et formulent des propositions qui peuvent nourrir les politiques de transition en France et en Europe.

Cliquez pour commander

Faut-il donner un prix à la nature ? | Jean Gadrey, Aurore Lalucq





FRONT VERT
Bienvenue sur le site de FRONT VERT, mouvement politique français regroupant des écologistes venant de tout horizon politique et associatif.

Notre objectif : rassembler les militants éparpillés afin de porter haut et fort un projet écologiste radical à vocation majoritaire dans le débat public et lors des élections.